Compte Rendu Réunion du 12 Février 2018

Imprimer

ATELIER CONSULTATION SUR LES INEGALITES SOCIALES ET CULTURELLES ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

Comité Local La République En Marche ! Saint-Zacharie
Réunion du Lundi 12 février 2018 de 19h00 à 22h00

Présents : Anne, Frédérique, Monique, Alain, François, Marc, Mathieu
Excusés: Christiane, Michèle, Thomas
Nous avons le plaisir d’accueillir Mathieu, nouvel adhérent qui vient d’Aix-en-Provence
Des contributions ont été adressés par certains qui ne pouvaient être présents à l’atelier préalablement.

Ainsi qu’il s’y était engagé durant la campagne,
Emmanuel Macron a lancé la grande cause nationale du quinquennat : l’égalité entre les femmes et les hommes.

Il s’agit de répondre aux questions suivantes :

  • Quelle est selon nous la principale cause de reproduction des inégalités ?
  • Pensons-nous que l’Education nationale devrait-elle avoir un rôle plus important dans la réduction des inégalités entre les sexes ?
  • Sommes-nous à l’aise avec l’image des femmes et des hommes véhiculée par les médias ?

Pour changer durablement les mentalités et les comportements, la mobilisation de toutes et tous est nécessaire. Il s’agit, à travers, cette consultation sur les inégalités sociales et culturelles, de partager les perceptions, les idées et les solutions pour faire avancer ce combat.

Les résultats de la consultation seront remis à Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, notre mouvement étant pleinement mobilisé pour contribuer à la grande cause nationale du quinquennat pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

En Préambule, il ressort que l’incompréhension entre les femmes et les hommes est parfois en lien avec la culture judéo-chrétienne. L’impact des religions monothéistes est évoqué.

La place des parents dans l’éducation est rappelée.

L’incidence du chômage, du niveau de vie des parents, la fracture sociale sont également sources d’inégalités.

Il est important que les femmes s’émancipent et n’aient plus peur de cette émancipation .

Partie 1 / 4
Éducation et jeunesse

1 D’une manière générale, pensez-vous que l’environnement dans lequel grandissent les enfants aujourd’hui est propice à la réduction des inégalités entre les sexes ?*

Choisissez-en autant que vous le voulez

☐A Oui, tout à fait
☒B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

2 Pensez-vous que l’Education Nationale devrait avoir un rôle plus important dans la réduction des inégalités entre les sexes ?*

Choisissez-en autant que vous le voulez

☒A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

3 Une idée concrète pour réduire la reproduction d’inégalités entre les sexes dès l’enfance ?

Intercaler des lectures filles garçons, s’organiser pour une répartition des tâches égalitaires et permettre l’accès à  des activités manuelles sans distinction de sexe

Partie 2 / 4
Médias et publicité

4 D’une manière générale, êtes-vous à l’aise avec l’image des femmes véhiculée par les médias français (TV, radio, presse, publicité…) ?*

Choisissez-en autant que vous le voulez

☐A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☒C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

5 D’une manière générale êtes-vous à l’aise avec l’image des hommes véhiculée par les médias français ?*

☐A Oui, tout à fait
☒B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

6 Pensez-vous que les médias publics (France Télévision, Radio France, affichage municipal etc.) devraient jouer un rôle plus actif dans la représentation égalitaire des femmes et des hommes ?*

☐A Oui, tout à fait
☒B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

7 Pensez-vous nécessaire de renforcer l’arsenal juridique pour prévenir la diffusion de messages à caractère sexiste ?*

☒A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

8 Avez-vous une autre idée concrète pour lutter contre la diffusion de messages à caractère sexiste dans l’espace public et les médias ?

Le rôle du CSA doit être accentué

Partie 3 / 4
L’accueil d’un enfant

9 D’une manière générale, pensez-vous que la maternité (réelle ou potentielle) est une source d’inégalités sociales ou professionnelles entre les femmes et les hommes ?*

☒A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

10 Pensez-vous que le “congé parental d’éducation”, tel qu’il existe en France, a un impact sur l’égalité entre les femmes hommes ?*

Lors de la naissance d’un enfant, un salarié peut arrêter de travailler pendant une certaine durée pour s’occuper de l’enfant. Pendant cette période (de 1 à 2 ans dans le cas général, jusqu’à 5 ans après le troisième enfant), le contrat de travail est suspendu mais l’emploi conservé. Le salarié n’est en revanche plus rémunéré, même s’il peut (sous conditions de ressources) bénéficier d’allocations familiales supplémentaires.

☐A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne connais pas ce dispositif
☐F Je ne sais pas

Cette question renvoie à la notion d’impact négatif de ce congé, le terme négatif ne figurant pas dans cette question.

11 Seriez-vous favorable à rendre obligatoire la prise d’un congé paternité ?*

La durée du congé de paternité et d’accueil de l’enfant est fixée à 11 jours calendaires consécutifs, et complète le « congé de naissance » de 3 jours ouvrables. Il peut être pris pendant les 4 mois suivants la naissance de l’enfant. Le père n’est pas obligé de le prendre, mais son employeur ne peut s’y opposer. Pendant cette période, le père continue d’être rémunéré, avec un plafond de 84€/jour (un éventuel écart pouvant être complété par l’employeur selon les conventions collectives). Environ deux tiers des pères prennent un congé paternité.

☐A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☒C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

12 Seriez-vous favorable à la création d’un congé de naissance commun, à partager entre les deux parents ?*

Pour des raisons médicales, une partie de ce congé de naissance commun serait incessible et réservée à la mère juste après la naissance de l’enfant.

☒A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

13 . Auriez-vous d’autres recommandations à nous faire pour réduire les inégalités liées à la maternité et à la prise en charge d’un enfant ?

Il est important d’accroître les dispositifs de garde d’enfants, de légiférer afin d’aider les entreprises PME à créer des crèches multi entreprises.

Partie 4 / 4
Autres politiques publiques

14 Pensez-vous que l’organisation des villes et des transports soit un facteur d’inégalité entre les femmes et les hommes ?*

☐A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☒C Non, pas vraiment
☐D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

Monique fait part toutefois de la difficulté en milieu rural des déplacements pour les femmes.

15 Pensez-vous que la sous-représentation des femmes dans l’espace public (nom de bâtiments publics, nom de rue, nombre de statues etc.) soit un facteur significatif d’inégalité entres les femmes et les hommes ?

☐A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☒D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

 16 Souhaiteriez-vous que les municipalités aient un objectif de parité dans les nouveaux noms attribués aux lieux symboliques ?*

☐A Oui, tout à fait
☐B Oui, plutôt
☐C Non, pas vraiment
☒D Non, pas du tout
☐E Je ne sais pas

17 Auriez-vous d’autres idées ?

Développer le leadership des filles dès le plus jeune âge. Ainsi qu’écrit plus en amont, il est important que les femmes s’émancipent et n’aient plus peur de cette émancipation.

 

Pour conclure

18 Parmi les différents thèmes abordés, lequel est prioritaire selon vous pour lutter l’inégalité entre les sexes?
Le saviez-vous ? La République a effectué une consultation sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Celle-ci est désormais close et sera prochainement restituée. Vous pouvez toutefois encore parcourir le questionnaire : en-marche.fr/egalite-professionnelle

☐A La représentation des femmes et des hommes dans les médias
☒B L’éducation et la jeunesse
☐C L’accueil d’un enfant
D☐ L’organisation de l’espace public
☐E Tous sont importants pour la réduction des inégalités
☐F Je ne sais pas
☐G Autre

 19 Une dernière recommandation que vous souhaiteriez nous faire ?

Insister sur l’éducation dès le plus jeune âge

 Quelques liens non exhaustifs pour aller plus loin :

Violences Sexuelles

Filles et Garçons

 

Atelier Projets Citoyens

Cet atelier aura lieu le samedi 24 février 2018 de 09h30 à 11h30 compte tenu de la mise à disposition de la salle annexe de la Maison du Peuple à Saint-Zacharie à titre gracieux par la municipalité de la commune qui y est ici remerciée.

Monique indique qu’une réunion préparatoire avec des représentants des deux comités de Saint-Maximin a eu lieu le 06 février 2018. Les mails d’invitation aux responsables associatifs ont été adressés samedi 10 février 2018. Une réunion préparatoire spécifique s’est tenue samedi 10 février dans un des comités de Saint-Maximin également. Monique informe qu’une distribution du document d’information a eu lieu sur la commune de Saint-Zacharie dans le cadre de la prochaine réalisation de cet atelier conjoint avec les deux comités La République En Marche ! de Saint-Maximin.

Frédérique et François vont poursuivre cette distribution.

 

Atelier : Les nouveaux visages de la précarité

A la suite du lancement par Rayan Nezzar des Ateliers – Formation Monique a  pris contact avec lui  et a obtenu une mise à disposition gratuite d’une salle pour le 03 mars 2018 à Saint-Zacharie. Il s’agit dans le cadre de la suite des travaux initiés par la commission départementale thématique Economie Sociale et Solidaire d’organiser un atelier sur le thème des nouvelles formes de pauvreté et de précarité et des réponses à y apporter, tout cela en lien avec les travaux conduits par Agnès Buzin Ministre des Solidarités et de la santé. Un des comités de Saint-Maximin est partant et a pris des contacts sur le département des Bouches-du-Rhône. La réponse est en attente. Monique informe également que notre référent territorial interviendra en première partie de cet atelier et le visuel lui a été soumis.

Monique adressera un mail à Gil pour le département des Bouches-du-Rhône.

Il est indispensable là également qu’une importante communication ait lieu tant par le niveau départemental que local afin d’associer le plus grand nombre de comités qui pourront y participer.

 

Séminaire Santé En Marche !

Le 10 mars 2018 se tiendra le premier séminaire de travail de la Santé En Marche !

Monique a été sollicitée pour faire partie du Comité de pilotage organisant ce séminaire et les réunions préparatoires se déroulent par conférence téléphonique les dimanches à 21h00. (2 ont déjà eues lieu)

Monique a informé Reynald Cadoret, référent territorial , les députées des 4ème et 6ème circonscription et  l’animatrice de la commission thématique départementale Santé.

14 groupes de travail plancheront sur des thèmes aussi diversifiés que :

  • 1 Comment s’organiser face au vieillissement de la population ?
  • 2 Comment faire du handicap une priorité dans la stratégie nationale de santé ?
  • 3 Comment mieux comprendre la santé mentale ?
  • 4 Personnel soignant au bord de la crise de nerf, y-a t’il urgence ?
  • 5 Bioéthique, quel monde voulons-nous pour demain ?
  • 6 Comment faire de la prévention une priorité ?
  • 7 Quelle place pour l’innovation et les technologies numériques en santé ?
  • 8 Comment remettre du lien entre tous les acteurs de santé sur nos territoires ?
  • 9 Comment rendre l’usager acteur de sa santé ?
  • 10 L’harmonisation européenne de la santé : mythe ou réalité ?
  • 11 Prévention, parcours, innovation, pertinence : quel financement pour demain ?
  • 12 Repenser la formation médicale en plaçant le patient au centre : un rêve ?
  • 13 Administration et gouvernance territoriale de la santé : comment sortir d’un système kafkaïen ?
  • 14 Comment remettre l’efficacité et la pertinence au centre de l’organisation des soins ?

Le nombre de places est limité à 100 participants.

 

A titre d’information :   Semaine de la langue française et de la francophonie

https://semainelanguefrancaise.culturecommunication.gouv.fr/

Vous y découvrirez l’affiche 2018 et tous les événements de la semaine de la francophonie. Une semaine pour célébrer la langue française en France et dans le monde.

Calendrier des évènements à venir (non exhaustifs) :

  • 15/02/2018 atelier comité LREM Saint Maximin la Sainte Baume : la réforme constitutionnelle et la Grande Marche pour l’Europe
  • 20/02/2018 atelier au Tholonet sur la nouvelle règlementation de protection des données personnelles
  • 21/02/2018 conférence Espace Ethique Paca Corse (lancement des Etats généraux de la bioéthique et site en fonctionnement depuis ce jour https://etatsgenerauxdelabioethique.fr/
  • 22/02/2018 Conférence débat sur l’Europe sous le patronage des Députés de la majorité présidentielle Mmes Valérie Gomez-Bassac, Cécile Muschotti et M Philippe Michel-Kleisbauer
  • 23/02/2018, une conférence-débat, animée par Catherine Daguet-Babich, sur la thématique “Fonds européens dans le Var”, se tiendra en présence de Mme Valérie Gomez-Bassac, députée de la 6ème circonscription du Var à Carqueiranne. Mme Valérie Gomez-Bassac siège dans la Commission non permanente « Affaires européennes » et est Rapporteure du groupe de travail relatif aux « conventions démocratiques pour la refondation de l’Europe » renommées conventions citoyennes

 

Monique remercie l’ensemble des participants pour ces échanges constructifs et il est partagé un repas et un moment de convivialité.

image_print