Communiqué de l’Equipe Départementale de La République En Marche du Var.

Imprimer

Bonjour,

Je vous relaie le communiqué de l’Equipe Départementale de La République En Marche du Var en réaction à la dégradation de la Permanence Parlementaire de notre Députée Valérie Gomez-Bassac

Il y a une semaine exactement, le 9 août 2019, en rentrant des funérailles d’un élu de sa circonscription, qui a trouvé la mort dans des circonstances violentes, Madame Valérie Bassac Gomez, Députée du Var, a constaté que son local parlementaire a été vandalisé.
Depuis le mois de juillet, plus d’une dizaine de permanences parlementaires de la majorité ont été la cible de casseurs.
Nous condamnons et combattrons avec la plus grande force tous les agissements violents contre les représentants de la République. Ne nous y trompons pas, chacun de ces actes sont des atteintes à la démocratie, à la sécurité des instances et à la paix des citoyens.
A travers l’anonymat de leurs actes dont ils ne disent ni le sens ni les revendications, quelques individus renforcent les idéologies liberticides que nous avons su chasser en France et sur nos territoires.
Loin des caricatures infondées, nous, citoyens engagés œuvrons avec vous tous, agriculteurs, environnementalistes, chefs d’entreprise, salariés, associations, retraités, actifs, femmes et hommes dans le sens de l’intérêt général. Nous nous sommes engagés à œuvrer pour plus de solidarité avec les générations futures, les plus fragilisés, à lutter sans relâche contre les violences intra familiales et sociales. Nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour préserver les emplois, pour soutenir l’innovation positive et la création de l’économie vertueuse de demain, à favoriser la compétitivité de la France, à bâtir une France et une Europe sociales, plus respectueuses de l’environnement, plus responsables et solidaires.

Nous avons chacune et chacun d’entre nous une responsabilité politique et sociétale : celle d’organiser démocratiquement le vivre-ensemble, l’entraide et le respect au sein de nos propres familles, de nos quartiers, de nos villes, sur nos territoires et de rendre possible un monde où chacune et chacun est libre de disposer de son avenir et de transformer nos sociétés. Car nous estimons que les libertés doivent se défaire du patriarcat, des paternalismes et de ses frustrations.
Nombre de citoyennes et de citoyens se sont engagés et dialoguent avec les élus d’opinions diverses. Pourtant, de la part de quelques individus minoritaires, nous voyons nos représentants menacés, nos élus agressés, les permanences murées, cassées, les députés et des citoyens engagés dénoncés de manière calomnieuse, harcelés, leur domicile visité et même incendié.

Nous sommes déterminés à ne rien laisser passer de ces actes illicites ni des volontés du triomphe de l’obscurantisme, fussent-ils commis à titre personnel et individuel.

Nous ne laisserons pas les haines se développer ni diviser notre République Libre, Sociale et Laïque.

Nous attaquerons fermement tout acte qui sera commis à notre encontre comme à l’encontre de chacun de nos concitoyens.

Nous restons avant tout ouverts au dialogue civil, pour échanger et co-construire nos politiques publiques dans le respect, l’écoute et l’intelligence collective.”

Monique

Animatrice du Comité Local la République en Marche! Saint-Zacharie

Relais Territorial Provence Verte et Provence Verdon.

image_print