Atelier Lutte contre la Pauvreté des Enfants et des Jeunes

Imprimer
ATELIER INTERCOMITES

CONSULTATION LUTTE CONTRE LA PAUVRETE DES ENFANTS ET DES JEUNES

Réunion du samedi 27 janvier 2018 de 15h00 à 18h30: Présents : Anne,   Marie-Agnès, Marie-Noelle, Michèle, Monique,  Alain D, Alain S,  Marc, Raphaël, Yves. Excusés: Christiane, Frédérique, Benoît, François, Thomas

Parmi les excusés des contributions à distance ont été communiquées et collationnées dans les réponses

Cette journée du 27 janvier 2018 a vu la concrétisation du jumelage du Comité Local La République En Marche ! Lourdes Centre avec le Comité Local La République En Marche ! Saint-Zacharie. Après ce superbe moment festif de partage en lien avec l’ADN et les valeurs d’En Marche !, l’esprit studieux a repris ses droits et les travaux débutent sur la présentation du lancement de la consultation par la Délégation Interministérielle à la Prévention et à la lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes.

(http://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/lancement-de-la-concertation-sur-la-strategie-de-prevention-et-de-lutte-contre)

 

Monique et Marc ont participé au premier atelier lancé sur cette consultation par Virginie co-animatrice du comité de Draguignan le 25/01/2018. Monique précise que de courtes vidéos sont disponibles au fur et à mesure de l’avancement des réunions lancées par le gouvernement.

Ci-dessous une impression écran qui vous permettra de suivre les 10 rencontres territoriales qui s’organisent en 3 temps :

  • Un premier temps d’échanges et de débats avec les acteurs sur un sujet de thématique de portée nationale
  • Un temps d’échanges avec les personnes concernées (jeunes suivis par les missions locales par exemple)
  • Un dernier temps de travail organisé à l’initiative de l’ensemble de la communauté de l’action (secteur associatif, collectivité territoriales) pour mettre en valeur les initiatives locales

6 grandes thématiques propres à la lutte contre la pauvreté :

  1. Éradiquer la pauvreté des enfants
  2. Prévenir la vulnérabilité des jeunes et favoriser leur insertion
  3. Développer l’accompagnement global et les leviers de prévention de la pauvreté
  4. Non recours, accès aux droits et aux services
  5. Lutter contre l’exclusion
  6. Piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires 

 Quelques chiffres : 8,9 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté en France. 1 enfant sur 5 est pauvre.

Lien relatif à la consultation publique lancée par le Gouvernement https://pauvrete.typeform.com/to/aCMXOa

Il est ensuite procédé à l’examen des questions ci-dessous et pour ces trois questions des contributions peuvent être déposées.

1/ Vers quels domaines les actions de lutte contre la pauvreté doivent-ils être orientés en priorité ? 

☒A        Proposer des biens et services à prix réduit

☐B         Accompagner les travailleurs sociaux et rénover leur métier

☒C         Développer l’accès à la formation des jeunes et sécuriser leur insertion  professionnelle et sociale

☒D        Mieux prendre en charge les personnes sans abri

☒E         Relever les minima sociaux

☒F         Assurer la protection de la petite enfance et renforcer les possibilités d’accueil en crèche pour le plus défavorisés

☒G        Faciliter l’accès aux droits et aux services sociaux

☐H        Autre

Il ressort des échanges qu’il est important de prendre en charge les personnes dans leur globalité ; le terme « éradiquer » démontre une volonté politique forte et il faut s’attaquer à la pauvreté.

La question de la santé mentale est évoquée par Marie-Noelle ainsi que la vulnérabilité psychologique ; il est relevé également l’absence de diplôme, le décrochage scolaire ; la nécessité d’un apprentissage bien fait.

La rupture des liens familiaux des jeunes est évoquée ; il n’est pas acceptable dans notre société, où il y a de l’argent, de laisser perdurer et se développer la paupérisation ; risque de fractures sociales, de déséquilibres entre les territoires.

La problématique des logements sociaux sur toute la France est évoquée ; la sanction financière démontre son insuffisance, certaines municipalités faisant le choix de ne pas construire de logements sociaux. La volonté du Président de la République de voir partout des hébergements d’urgence afin que plus personne ne soit à la rue.

2/ Quels sont selon vous les facteurs qui sont les plus susceptibles de faire basculer une personne dans une situation de pauvreté ?

Perte d’emploi (9,5% de demandeurs d’emplois), maladies, rupture avec les liens familiaux, familles monoparentales (souvent les mères sont abandonnées par le conjoint qui ne verse pas la pension alimentaire), l’exclusion, l’isolement

La modification de la cellule familiale : divorce, séparation, arrivée d’un enfant…

L’Age : la difficulté pour les jeunes actifs d’intégrer le marché de l’emploi de manière pérenne ; pour les seniors les mutations technologiques notamment

Les précédents ateliers conduits au sein du Comité local ont bien mis en évidence l’indispensable égalité professionnelle Femmes-Hommes

La qualification, le faible taux d’éducation

La pauvreté, elle-même, le plus inquiétant c’est la persistance dans la pauvreté (évocation de l’ancien dispositif RMI et du dispositif RSA aujourd’hui) https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N19775

Le patrimoine

3/ Quels sont les éléments qui ne sont pas aujourd’hui suffisamment pris en compte dans les politiques de lutte contre la pauvreté ?

Logement (familles pauvres sont logés dans des zones défavorisées, logements dégradés, logements surpeuplés, logements insalubres), santé et l’éducation. Développement des transports dans les zones défavorisées ainsi que la gratuité pour les personnes au-dessous du seuil de pauvreté.

Le lien mobilité emploi est à considérer. Celui avec l’insertion professionnelle également.

Il est important d’investir pour les jeunes enfants afin que leur destin ne soit plus scellé par leur origine sociale, et il s’agit là de l’égalité des chances. L’accent doit être mis sur la prévention.

Il faut rompre le cercle vicieux, enfant en situation de pauvreté, devenant un adulte pauvre.

Monique intervient sur la problématique des jeunes aidants : adolescents voire plus jeunes enfants confrontés à la maladie de leurs parents (souvent des mamans isolées mais pas que) et pour lesquels, la société doit leur permettre de vivre au sein de la cellule familiale et de poursuivre une scolarité de qualité  tout en aidant le parent en situation de santé difficile.

Le dispositif de rétablissement personnel (situations de surendettement)  est évoqué. Le regard dans notre société sur la difficulté à donner une seconde chance.

Il est important de développer également les Ecoles de la Deuxième Chance.

Les ateliers de découverte des métiers comme une banque de recherche de stages seraient un plus.

Il est relevé la multiplicité des interlocuteurs dans le dispositif de lutte et donc le caractère indispensable de leur coordination.

Un temps fut évoqué la fusion des Caisses Primaires d’Assurance Maladie et des Caisses d’Allocations Familiales. Sont également rappelées les actions en faveur du soutien à  la parentalité.

La lutte contre la pauvreté peut être examinée au regard de  6 grandes thématiques spécifiques :

  1. Éradiquer la pauvreté des enfants
  2. Prévenir la vulnérabilité des jeunes et favoriser leur insertion
  3. Développer l’accompagnement global et les leviers de prévention de la pauvreté
  4. Non recours, accès aux droits et aux services
  5. Lutter contre l’exclusion
  6. Piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires 

Thème 1 – Éradiquer la pauvreté des enfants

  • L’accueil professionnel de la petite enfance
  • La réussite scolaire
  • Le soutien à la parentalité

Thème 2 – Prévenir la vulnérabilité des jeunes et favoriser leur insertion

  • L’insertion sociale et professionnelle
  • L’accès des jeunes en situation de pauvreté à un revenu
  • La prévention des ruptures de vie

Thème 3 – Développer l’accompagnement global et les leviers de prévention de la pauvreté

  • Mieux accompagner la vie des familles (conseil budgétaire, précarité énergétique, mobilité)
  • L’accès aux biens et aux services essentiels

Thème 4 – Non recours, accès aux droits et aux services

  • Le développement d’un accueil social de qualité
  • Le repérage des situations de pauvreté
  • L’accès de tous aux droits et aux services

Thème 5 – Lutter contre l’exclusion

  • La lutte contre l’isolement
  • L’accès aux soins (y compris santé mentale) des personnes sans logement
  • La prise en charge des enfants et des familles sans logement
  • L’accès et le maintien dans le logement des personnes les plus vulnérables

Thème 6 – Piloter la lutte contre la pauvreté à partir des territoires

  • Le rôle de l’Etat social
  • Le rôle des collectivités territoriales
  • L’innovation sociale sur le terrain

 Quelques liens  (non exhaustifs) pour aller plus loin :

http://solidarites-sante.gouv.fr/affaires-sociales/lutte-contre-l-exclusion/strategie-de-prevention-et-lutte-contre-la-pauvrete/article/la-concertation-nationale-avec-l-ensemble-des-acteurs#t-5bb5

Au sujet des actions en lien avec le soutien à la parentalité https://www.caf.fr/sites/default/files/caf/311/Documents/REAAP/Copil%20parentalit%C3%A9%20030714/Diagnostic%20relatif%20au%20soutien%20a%CC%80%20la%20parentalite%CC%81.pdf

Au sujet des écoles de la deuxième chance : https://reseau-e2c.fr/

Au sujet des procédures de rétablissement personnel : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16978

Atelier Projets Citoyens : réunion du 24 février 2018

Monique indique que dans le cadre de la prochaine réalisation de cet atelier conjoint avec les deux comités La République En Marche ! de Saint-Maximin, une réunion préparatoire se tiendra début février 2018

Pôle Europe LREM 83 : Lancement de la Grande Marche Européenne

Monique indique que dans le cadre de la préparation du lancement de la Grande Marche Européenne qui aura lieu le 24 mars 2018, des formations seront dispensées par Vesselina Relais Europe En Marche et qu’une équipe de 10 personnes au niveau départemental va être constituée en complément des personnes constituant à aujourd’hui le Pôle Europe 83.

Commission thématique Economie Sociale et Solidaire La République En Marche ! 83 : Monique précise que le questionnaire relatif au diagnostic de terrain a été adressé.

Monique remercie vivement l’ensemble des participants pour ces échanges constructifs qui devront se poursuivre au travers de futurs ateliers.

 Monique Animatrice Comité Local La République En Marche ! Saint-Zacharie.

 

 

 

 

image_print